LA DÉLIMITATION DES NOUVELLES

FRONTIÈRES FRANCO-ALLEMANDES AU CONGO

Les commissaires français et allemande opérant dans les forêts marécageuses de la vallée de la Lobaye .

Il y a exactement deux ans (4 novembre.1911) que fut signé à Berlin l'accord fixant, entre la France et l'Allemagne, les échanges territoriaux grâce auxquels notre pays obtenait sa pleine liberté d'action au Maroc.
L'établissement de la nouvelle frontière devait entraîner, pour les commissions nommées par les deux pays, une besogne longue et des plus rudes. Cette besogne est aujourd'hui à peu près terminée. On s'accorde à reconnaître qu'elle a été menée, en dépit de la difficulté des opérations, avec une promptitude et une vaillance auxquelles il faut rendre hommage.
Pour donner une idée de ces difficultés, il nous a paru intéressant de représenter, d'après des documents photographiques de la plus absolue authenticité, M. l'administrateur Périquet, chef de la mission française, opérant, conjointement avec M. von Ramsay, chef de la mission allemande, dans les forêts marécageuses de la vallée de la Lobaye, parmi la végétation impénétrable des tropiques.

Le Petit Journal illustré du 9 novembre 1913